Menu:

ill_titre historique des peintres de la marine

 

ill

Les peintres de la Marine font remonter à Richelieu la création de leur corps. Ce ministre de la Marine qui avait à coeur de conserver le souvenir des grands faits historiques fait naître la peinture de Marine. Dans l'esprit, Callot (1592-1635) grave "le Siège de la Rochelle" et la "Prise de file de Ré". Jean-Baptiste de La Rose (1612-1687) nommé maître-peintre à Toulon contribue à répandre le goût des sujets maritimes.

Joseph Vernet (1714-1789) qui est honoré du titre de "Peintre de la Marine du Roi", dont la série des Ports de France est bien connue des visiteurs du Musée de la Marine. Avec eux, se constitue pour les historiens une collection de documents précis et artistiques. La magistrale série des Ports de France fut peinte comme si elle préparait l'avenir, et le renouveau des escadres lors de la Guerre d'Amérique. Par une volonté maligne du destin, Jean-François Hue acheva dans les années 1790 la suite interrompue, à la veille des désastres navals qui s'achevèrent avec la chute de l'Empire..
L'institution des Peintres de la Marine ne disparait pas pendant la période révolutionnaire
malgré l'appel de David de brûler les Brevets Royaux. La Restauration met le titre de "Peintre du Grand Amiral de France" en concours et Garneray (1783-1857) l'obtient.
la Monarchie de Juillet inaugure l'inscription des Peintres de la Marine à l'Annuaire en 1830 avec Crépin (1722-1851) et Gudin (1802-1880). Cette tradition se maintiendra jusqu'en 1962. Aucun texte constitutif, aucun acte officiel n'était, il est vrai, à base de cette décision. Depuis 1830, marins et peintres ne se sont plus quittés. Un annuaire de la Marine consacra en 1830 Gudin et Crépin premiers peintres du département de la Marine à porter un titre officiel permanent, le corps s'enrichit en 1849 de Lepoitevin, en 1854 de Morel-Fatio. Si beaucoup d'artistes familiers des Salons restèrent en dehors de la liste officielle comme Isabey, Mozin, Gilbert ou Courdouan, et après presque un demi siècle pendant lequel trois peintres seulement furent nommés, le corps des peintres de la Marine se gonfla de onze noms dans la décennie 1880, puis de cinq en 1890, et de cinq autres l'année suivante. Dans les années 1930, Delpy, Marin-Marie, Chapelet et Brenet animèrent des promotions brillantes qui firent le renom de la nouvelle école française de peinture maritime.
Pas de rétribution, mais des facilités pour travailler Il faudra attendre 1920 pour qu'un décret donne statut aux Peintres de la Marine : le titre de "Peintre du Département de la Marine" est accordé par le Ministre pour une période de 5 ans renouvelable à des artistes ayant consacré leur talent à l'étude de la mer, de la Marine et de gens de mer. Ce titre ne donne droit à aucune rétribution mais seulement des facilités pour accomplir des missions dans les ports et sur les navires ainsi que la faculté d'ajouter une ancre à leur signature. En 1924, un nouveau décret vient modifier ce statut: le nombre des Peintres de la Marine est limité à 20 et le titre est conféré pour une période de 3 ans. Un salon biannuel est institué. Enfin, le décret de mars 1953 remanie le statut des Peintre de la Marine. C'est un décret du 2 avril 1981, qui règle aujourd'hui la définition et l'attribution du titre de "Peintre de la Marine". Notons enfin que le choix du Ministre peut également se porter sur les sculpteurs, illustrateurs, photographes et graveurs, le titre de "Peintre de la Marine" étant pris dans son sens le plus large.

ancres des peintres

Aujourd'hui Il existe deux catégories de peintres officiels de la Marine : les peintres agréés et les peintres titulaires.
Les peintres agréés sont nommés par arrêté ministériel à l'issue du Salon de la Marine pour une période de trois ans renouvelable, sur proposition d'un jury placé sous la présidence d'un officier général, où siègent des représentants des Beaux-Arts et de la Marine, et des peintres titulaires. Les peintres titulaires doivent être en exercice depuis au moins quatre périodes consécutives de trois ans ou avoir dépassé l'âge de soixante ans. Ces peintres font partie du Service Historique de la Marine. A bord des navires de guerre, les peintres agréés sont assimilés au grade de lieutenant de vaisseau, les titulaires au grade de capitaine de corvette. (par Sylvie David Rivelrieux)

fleche En 1860, iI existe quatre peintres au Département de la Marine, dont Moret-Fatio, en 1900 ils sont trente-deux, aujourd'hui, ils sont 43 à porter ce titre.