www.museemerpaimpol.com
Site de l'Association des Amis du Musée de la Mer
Musée de la mer de Paimpol
11 rue de Labenne 22500 Paimpol
tel: 02.96.22.02.19
Archives 2010
 

1/ Gens De Mer -Oeuvres De Mathurin Méheut

Du 17 avril au 19 septembre 2010, l'espace des expositions temporaires accueille une sélection d'oeuvres "maritimes" de ce grand artiste lamballais (1882-1958) à la renommée mondiale.

Membre de l'académie de Marine, peintre officiel de la Marine (et de l'armée), Mathurin Méheut fut un peintre naturaliste, animalier, d'exception, comme devaient l'être aussi ses ainés dans la prestigieuse institution.

Croquis, gouaches,aquarelles et autres peintures attestent plus spécialement ici de l'affection et de l'attention particulière que cet observateur pertinent vouait - entre autres-, au petit monde des gens de mer de chez nous, et particulièrement aux pêcheurs et à leur environnement, aux instants de leur quotidien, de leur métier, qu'il comprenait et saisissait sur le vif inlassablement.

Gestes, attitudes, poses, repos, actions, efforts se lisent comme les plus explicites des instantanés...

Et pour un autre aspect des multiples facettes de son art, toujours dans l'ambiance, quelques pièces de faïence évocatrices (manufacture Henriot de Quimper), ponctuent l'hommage qu'un jour ou l'autre on devait bien à Mathurin Méheut en ce lieu aussi.

Le Musée de la Mer présente une centaine de ses oeuvres autour de plusieurs grands thèmes : l'ambiance du port, les scènes de pêche, les charpentiers-voiliers et les métiers liés à la pêche.

De l'illustration des livres ou des faïences à la décoration de paquebots, la Mer, ses gens et ses travaux se retrouvent très régulièrement dans les oeuvres de Mathurin Méheut.

Le Musée de la Mer vous propose de découvrir nombreuses de ces oeuvres, méconnues pour certaines : des tableaux, dessins, esquisses, mais aussi des faïences.

 

Mathurin Méheut est un peintre breton, né à Lamballe en 1882

Né dans une famille d'artisans, il entre à l'école des beaux arts de Rennes en 1897, puis en 1902 de l'école des Arts Décoratifs de Paris. Il réalise quantité de motifs décoratifs inspiré de la faune et de la flore en collaborant à la revue de la station biologique maritime de Roscoff. C'est entre 1911 et et 1912 à Roscoff qu'il se passionne pour la Basse-Bretagne et découvre les pêcheurs et les goémoniers. Il y restera deux ans et accompagnera les chercheurs sur les plages, les grèves et en mer. Deux années où il va minutieusement reproduire les poissons, crustacés et algues qu'il récolte, dessinant sous tous les temps les richesses des fonds marins. De cette étude naîtra un ouvrage aux magnifiques planches, dans l'esprit des Encyclopédistes," l'étude de la mer, flore et faune de la Manche et de l'océan". Sur la photo ci-dessus, le peintre a pris la même attitude que celle de Zola pour son célèbre portrait peint par Manet.

A partir de 1919, il séjourne chaque année en Basse-Bretagne, surtout à Saint-Guénolé, mais aussi à Camaret ou à l'île de Sein. 

Il dessine les travaux des champs, les artisans, les fêtes et les noces, les pardons, les foires et les marchés. Il étudie les costumes traditionnels, s'intéresse aux paludiers de la Guérande, aux goémoniers, aux pêcheurs. Il illustrera "Vieux métiers bretons" de Florian Le Roy de 350 dessins.

Mathurin Méheut natif de Lamballe puise son inspiration au-delà des provinces de France et de Bretagne, au Japon, en Grèce, en Crète et aux Etats Unis.

Il accumule sur le terrain d'innombrables croquis pour ses tavaux en atelier: grandes compositions, décors de paquebots et de pétroliers, ou illustrations des livres des plus grands auteurs du moment, Colette, Pierre Loti, Maurice Genevoix, Roger Vercel. 

Sa notoriété s'établit dans les années vingt: Mathurin Méheut expose en France, à San Francisco, décroche une importante commande pour décorer l'immeuble de la célèbre firme Heinz (le ketchup) à Pittsburgh (usa). 

Nommé peintre officiel de la marine en 1921.  

À ses innombrables activités, s'ajoutent celle d'enseignant à l'école Boulle des Beaux Arts de Rennes. C'est un pédagogue reconnu par ses élèves qui lui vouent une admiration sans limite.Il s'intéresse aussi à l'application des arts décoratifs tant dans le domaine du textile que dans celui de la céramique:

il collabore avec les faïenceries de Quimper (Henriot) dont il devient le directeur artistique, mais aussi à la Manufacture de Sèvres( de 1925 à 1937). Mathurin Méheut ne cessera son intense activité que peut de temps avant son décès en 1958 à Paris le 22 Février. 

Le Musée Mathurin Méheut se situe à Lamballe, dans la ville qui l'a vu naître.